Compte Rendu : Comment rendre nos pratiques numériques davantage durables ?

Conférence - 20 juin à l'Espace Dickens

Le 20 juin, Après-VD a organisé une conférence sur la durabilité des pratiques numériques. Ce sujet a intéressé beaucoup de monde, nous vous en remercions !

 

 

Le milieu du numérique représente 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, si une visioconférence permet d’éviter de prendre l’avion alors c’est une bonne chose non ? Mais saviez-vous qu’il se vend environ 40 Smartphones chaque seconde dans le monde ? C’est énorme !

L’objectif de cette conférence était d’éveiller nos consciences sur l’importance du secteur du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre et surtout de montrer qu’il existe des solutions pour limiter le volume de ces émissions.

Grâce à Jean-Damien Beaud d’E-Durable, Jacques-André Eberhard d’Open Net et Ivan Mariblanca Flinch de l’Institut du numérique responsable suisse, nous avons, pendant 1 h 30, discuté de solutions pour limiter l’impact négatif de notre utilisation du numérique. En effet, face à l’augmentation de cette dernière dans nos vies — tous les pans de nos vies sont concernés — il faut adopter une utilisation raisonnée, l’Institut du numérique responsable suisse vous a listé 5 bonnes pratiques :

       Limiter l’achat de nouveaux équipements

-        Acheter des équipements avec des certificats « environnement »

-        Utiliser des centres de données verts et locaux

-        Implémenter la sobriété numérique

-        Sensibiliser et former les collaborateur·trice·s à ces enjeux

Sachant que 70 % de l’impact du numérique provient de la fabrication des produits, la solution trouvée et mise en place par Jean-Damien Beaud et son équipe est très pertinente. Face au constat qu’environ 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont générées chaque seconde et seulement 12,5 % de ces déchets sont recyclés et qu’environ 1 million de serveurs sont produits chaque mois au niveau mondial, il propose, à travers sa société E-Durable un service de serveurs recyclés : le Recycled Cloud. L’objectif est de recycler, réutiliser les serveurs des entreprises qui sont donnés ou même que l’équipe de E-Durable peut aller chercher. Après une remise à zéro de ces serveurs, ils sont réutilisés dans le Recycled Cloud afin de fournir un service de Cloud 100 % suisse avec de l’Open-Source et un accent mis sur la protection des données et de la vie privée.

Ce service permet d’utiliser des biens informatiques encore en bon état plutôt que de les jeter. Cela permet d’éviter des déchets inutiles ! Si vous souhaitez de plus amples informations sur ce service, n’hésitez pas à envoyer un e-mail à contact@e-durable.ch

Mais les solutions ne s’arrêtent pas là. Nous avons également entendu Jacques-André Eberhard qui a exposé son outil de double comptabilité CO2 et CHF. En effet, il utilise le logiciel Odoo afin de proposer à ses clients une double comptabilité sur ses factures : en CHF et en carbone. Pour construire une telle comptabilité, l’important est la base de données. Quelle est la valeur en C02 de tel service ou tel produit ? Pour le savoir, il faut des données. La construction de cette base de données en accès libre a été rendue possible par la mise en place d’un projet de recherche avec Innosuisse, l’HEIG et l’EPFL. La double comptabilité fonctionne avec tous les logiciels de comptabilité, pas seulement Odoo. Cela permet donc de prendre conscience de la valeur monétaire de son produit et/ou service, mais surtout de sa valeur en CO2 et donc de pouvoir en diminuer ses émissions.
Si ce service vous intéresse, n’hésitez pas à envoyer un e-mail à jae@open-net.ch et vous pouvez d’ores et déjà tester l’application MyNetCo2 qui permet la classification et la représentation graphique d’un bilan CO2 personnel - c’est un prototype, tout avis est le bienvenu à support@open-net.ch.

Enfin, si vous souhaitez continuer dans le calcul de votre empreinte carbone numérique, vous pouvez utiliser la calculatrice numérique responsable, le WeNR, ou encore installer l’extension de navigateur Carbonalyser. Si vous souhaitez mettre en place une politique numérique durable et responsable dans votre société ou même au niveau individuel, n’hésitez pas à aller voir du côté de l’Institut du numérique responsable suisse sur cette page.

Les présentations sont disponibles ici : E durable , Open Net  , Institut du numérique responsable suisse .

Encore un grand merci aux intervenants et aux participant·e·s pour cette conférence de qualité !


Compte Rendu : Comment rendre nos pratiques numériques davantage
durables ?
Coordination APRÈS-VD 4 juillet, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.
Compte rendu du Midi de l’ESS du 08.06 – Le Vorace et Alterna